Chasseur de démons


Quelque part, dans une petite région se situant dans un royaume nommé Darnoir, un endroit autrefois paisible et calme, mais qui était, depuis plusieurs mois, hanté par une mystérieuse créature. Comme Salem, grand prince dirigeant de ce vaste royaume, ne portait aucun intérêt à la situation de cette région, les chefs des divers villages envoyèrent leurs milices afin de patrouiller la nuit pour se débarrasser de cette chose. De nuit en nuit, la troupe nocturne revenait de moins en moins nombreuse et les survivants commençaient à abandonner, un par un. Au moment où tout semblait désespéré pour le peuple de ce royaume, un homme proposa ses services afin de chasser cette chose. Il avait les cheveux vert foncé, des yeux noirs comme la nuit. Cet homme était vêtu d’un grand manteau sombre et il traînait une longue hache qui semblait très tranchante. Ce mystérieux personnage prétendait s’appeler Léon.

Il fut engagé sur le champ, sans hésitation, et il commença sa chasse le soir même. La première nuit, celui-ci fit quelques recherches près des terres du château royal. Il explora aussi la petite forêt qui l’entourait et les quelques petites grottes. Les premières heures s’avérèrent très calmes, Léon n’y croisa que quelques animaux sauvages qui rôdaient dans les environs. Soudain, des bruits de pas se firent entendre à quelques mètres dans la forêt. D’un ton calme, Léon dit : « Approchez si vous avez vraiment du cran ! ». Un homme émergea aussitôt de l’obscurité. Malgré sa jeunesse, il avait les cheveux blancs comme la neige, les yeux violets accompagnés d’un regard très perçant et il portait une longue cape noire. Le mercenaire reconnut tout de suite le Prince Salem, il lui demanda : « Tiens, tiens, que fait le grand prince en personne dehors à cette heure-ci ? » Salem répondit : « Rien de spécial, j’aime bien venir prendre l’air quand je n’arrive pas à dormir. Être prince c’est beaucoup de stress par moment. » « Et toi que fais tu si près de mon château ? » Enchaîna le jeune prince. Sans hésitation, Léon lui expliqua son contrat de chasseur de démon. Le jeune prince, surpris, lui posa une question : « Pourquoi chassez-vous ce démon ? Qu’est-ce qu’il a fait de mal ? » Le mercenaire ferma les yeux quelques secondes et dit : « Mon prince, un démon est un être maléfique, cruel et sans pitié. Pour assurer la sécurité des habitants, je me dois de le tuer avant qu’il nous élimine tous ! » Salem ne dit rien, il ne fit que soupirer et disparut dans les profondeurs obscures de la forêt…

Léon s’aventura dans la forêt à son tour. Il marcha des heures dans les ténèbres, espérant trouver ce démon. Ayant marre de chercher, Léon dit à haute voix : « Démon ! Montres-toi si tu as du cran ! ». À peine quelques secondes plus tard, quelque chose passa au dessus de la tête du mercenaire et se posa devant lui à quelques mètres de distance. Malgré la noirceur des lieux, Léon pouvait y voir une forme humanoïde munie de grandes ailes. Il distingua aussi deux yeux rouges luisants. Il s’approcha calmement afin de mieux y voir, mais la créature se rua vers lui et le plaqua contre un arbre. Léon, malgré la douleur, leva la tête et vit en détail le visage du démon : Il avait de longs cheveux blancs, un visage aussi noir que ses vêtements et des yeux rouge sang. D’une voix maléfique il lui dit : « Mon cher Léon, tu devrais arrêter de croire tout ces préjugés sur les démons…» Il lui fit ensuite un sourire très familier et s’envola aussitôt dans le ciel. Sous le choc, le mercenaire resta assit sous l’arbre une bonne vingtaine de minutes, le temps de réaliser ce qu’il venait de voir. Il se dirigea, finalement, vers le village.

Le lendemain, dès la première heure, Léon annula, sans hésitation, son contrat et, sans donner d’explication, partit aussitôt de la région. Désespérés, les habitants abandonnèrent cette chasse aux démons et durent s’accomoder de la présence de cette créature qui vivait près du château. À leur étonnement, il n’y eut aucun mort ni même aucun blessé. Satisfaits et rassurés, ils finirent par complètement ignorer la présence de ce démon.Léon de son côté, revint dans la région quelques mois après cette mésaventure.

Les rumeurs disent qu’il était parti dans une école de lecture afin d’enrichir ses connaissances. Des personnes prétendent souvent le voir se diriger vers le château royal ou de le voir discuter avec le prince Salem. Certains racontent même que celui-ci l’aurait engagé en tant que mercenaire personnel. Une chose sûre, est que depuis cette nuit, Léon n’eut plus aucun préjugé sur les différentes créatures qui peuplent ce monde…



Retour en haut de la page