ÉmotionsUne chevelure argentée

Je me réveillai au beau milieu d’une ruelle envahie d’âmes en mouvement, qui occupait l’espace et marchait vers leur destination. Parmi cet amas de moutons, elle était là. Mon regard s'était posé sur sa chevelure argentée. Il était trop tard, les ficelles luisantes et flottantes qui composaient son crâne m'hypnotisaient lentement. Ma curiosité me suppliait de la combler, de découvrir ce visage qui se cachait derrière ce mystère argenté. Mon âme m’ordonnait d'élucider les mystères de son cœur. Je ne pus résister, mes jambes n’obéissaient qu'à mon désir et ma raison fut ignorée.

L'ange de mes yeux entra dans un petit café au coin d'une rue. Je fis de même. Mon regard de posa sur cet être de mystère et l'analysa de la tête aux pieds. La douce aux cheveux argentés était grande et mince, de quoi faire rêver tout cœur célibataire. C'était presque irréel, imaginaire, voire magique. L'ambiance du bâtiment était lumineuse, les murs étaient flous, comme s’ils allaient disparaitre. Toujours sans contrôle, mon courage me guida vers cet être de mes désirs, espérant être comblé.

Elle se retourna lentement. Je sentais mon cœur frapper sur ma poitrine, espérant en sortir pour l’admirer à son tour. Elle était parfaite, son visage lisse et pâle était composé d’un petit sourire d’enfant aux lèvres rouges. Ses yeux parlaient d’eux même, partageant un regard rassurant et sincère. Sans le moindre mot, je compris qu’elle était là pour moi. Elle prit aussitôt ma main, je me sentais de plus en plus léger, j’avais même l’impression de m’envoler. Je sentais le sol disparaitre, je voyais de moins en moins les murs. À vrai dire, cela m’était égal, il n’y avait qu’elle qui comptait désormais. Je sentis tout ce qui m’entourait s’évaporer. Le sol sous mon pied n’était plus et c’est là que j’ai compris. Je n’étais plus du monde et elle était là pour moi. J’avais devant moi mon nouveau guide spirituel, mon ange gardien. J’étais mort.





Retour en haut de la page