Émotions


J’étais piégé dans ce tourbillon multicolore, dans cette tempête dont je n’arrivais pas à voir la fin. Les démons qui hantaient cette zone méconnaissable de moi me dévisageaient avec leurs sourires malsains. Sans aucun contrôle de la situation, je tâchai me frayer un chemin parmi cet ouragan de douleur. J’ai envie de crier, j’ai envie de pleurer. Plus je panique et plus cette tempête enflammée cause du ravage à la nature qui m’entoure. Je prends mes armes et ma force et tente de le frapper de toutes mes forces. Le tourbillon ne fait que gagner des forces. J’essaie ensuite de trouver une sortie, mais peu importe la direction, je suis entouré par ce vent dévastateur, par ce blizzard cruel et sans pitié. Il n’y a aucune issue. Je vois un léger rayon de soleil qui perçait la tempête rétrécir lentement. Mon regard, vide de joie, mais dominé par la peine, regarde cet amas d’espoir. Mon cœur nourrit alors ce filet de clarté. Je m’assois et contemple le beau temps conquérir le tourbillon infernal. Je ferme les yeux, je sens à nouveau le parfum du printemps, l’odeur des pétales chatouiller mon nez et le souffle d’une brise amicale caressée ma peau. J’ouvre mes yeux. Tout est beau, tout est comme avant.

Ça y est, j’ai vaincu mes émotions.



Retour en haut de la page