Le manoir maudit


Le paranormal, un sujet que tout le monde connaît. Certains y croient et adorent raconter un tas d’histoires à ce sujet, d’autres trouvent ça stupide et n’y croient pas du tout. Avant, j’étais parmi ceux qui trouvaient cela totalement absurde. Mais depuis plusieurs mois déjà, mon avis a grandement changé à ce sujet. Pourquoi ? Tout simplement car j’ai vécu une expérience hors du commun à ce sujet. Laissez moi vous en parler en détails…

Tout a commencé vers la fin octobre, un après-midi comme les autres où je lisais mon courrier. Parmi les lettres il y en avait une qui était différente du reste, elle était de couleur jaunâtre et semblait être très vieille. Sans attendre, je l’ai ouvert et commencé à la lire, voici ce qu’il y avait d’écrit :


Bonjour !

Nous avons le plaisir de vous annoncer que vous avez gagné à notre grand concours la somme de 500$ et une nuit gratuite à notre grand manoir. Vous aurez une de nos meilleures chambres et accès à tout le manoir. Si vous désirez réclamer votre prix, rendez-vous à cette adresse : 769 rue des corbeaux. Une fois arrivé là-bas mon assistant va vous guider. Vous avez 48 heures pour venir.

Cordialement, le duc Narkor


Tout heureux, sans hésiter, j’avais préparé un sac avec mes affaires personnelles, avertis mes parents et m’étais mit directement en route pour aller à ce mystérieux manoir. Muni de ma carte de la ville, j’ai facilement trouvé mon chemin vers cette adresse. Après 30 minutes de marche, j’étais déjà arrivé à destination. Le manoir semblait assez ancien mais il était en bon état. Je me suis directement dirigé vers l’entrée principale et j’ai, sans hésiter, frappé à la porte. Après quelques minutes, elle s’ouvrit et fit place à un homme plutôt costaud et assez grand, d’une voix assez froide il me dit : « Que désirez vous ? »

D’un ton un peu nerveux je lui avais répondu : « Euh bonjour... J’ai reçu une lettre disant que j’ai gagné un prix et je suis ici pour cette raison, suis-je au bon endroit ? ». L’homme sourit légèrement et me fit signe de le suivre. L'intérieur était très luxueux, il y avait un tas de portraits pour décorer les murs, les meubles étaient remplis d’objets qui rendaient le tout très agréable à regarder. Il me conduisit dans une petite salle où se trouvait un jolie foyer ainsi que quelques fenêtres afin d’admirer le décor extérieur. Dans la pièce se trouvait un homme assez grand, il était complètement vêtu de noir et semblait très musclé, ses cheveux étaient noirs et légèrement levés en l’air. Sans même le temps de me laisser dire quoi que ce soit, il me salua très poliment et m’invita à venir m’asseoir près du feu avec lui.

J’ai eu premièrement droit à un très bon repas, c’était du poulet avec un bon verre d’eau bien fraîche, ce fut un vrai régal. Pour le moment, j’adorais mon séjour dans ce manoir, c’était calme et l’endroit était très agréable à visiter. Le compte Narkor (l’homme en noir) m’avait raconté un tas de légendes qui se racontaient au sujet de ce manoir, il m’a aussi appris qu’il était le propriétaire de ces lieux que depuis quelques années seulement. Après avoir discuté, on me laissa libre d’explorer le manoir pour le reste de la journée, le temps avait passé super vite et sans m’en rendre compte la noirceur de la nuit s’était déjà installée. Une fois la nuit tombée, l’ambiance s’était très vite changée, le manoir qui fut durant la journée un endroit calme et rassurant était devenu sinistre et inquiétant.

Peu importe où je me trouvais, j’avais toujours l’impression d’être observé et j’entendais des bruits autour de moi alors qu’il n’y avait personne. Plus ça allait plus les bruits étaient inquiétants et la peur me gagnait de plus en plus, j’avais donc décidé de retourner à la salle principale afin de trouver un peu de compagnie. L’homme qui m’avait ouvert la porte se trouvait dans la pièce et dès mon arrivée d’un ton calme il m’a demandé : « Avez-vous besoin de quelque chose monsieur ?» Je lui aie répondu : « Euh, en fait je commence à être fatigué, j’aimerais bien aller à ma chambre s’il vous plaît »… L’homme me fit signe de le suivre et s’aventura dans les couloirs sinistres du manoir. Ma chambre se trouvait au troisième étage, un endroit que je n’avais pas visité et qui était encore plus inquiétant et en plus il était mal éclairé. C’était moins bien entretenu que les autres étages et légèrement poussiéreux, on pouvait même y apercevoir des araignées à quelques coins de murs.

Ma chambre se trouvait au bout d’un long couloir. Une fois arrivé, l’homme me laissa aussitôt seul sans rien dire. Elle était assez petite, il n’y avait qu’un lit, un petit meuble juste à coté ainsi qu’un placard, une commode et sur le meuble il y avait bien sur une enveloppe contenant mes 500$. Les murs étaient très peu décorés, il n’y avait qu’une fenêtre et un portrait d’un homme aux cheveux blanc, il faisait un peu peur à regarder car il donnait l’impression qu’il nous observait. J’ai déposé mon sac par terre près de la commode et je me suis installé dans le lit. Malgré la peur et la lumière qui était restée allumée, je m’endormis plutôt rapidement.

Je fis d’affreux cauchemars, j’avais rêvé à cet homme aux cheveux blancs qui à chaque apparition dans mes rêvé me fixait d’un regard glacial. Je finis par me réveiller et à ma grande surprise j’étais dans l’obscurité totale. J’ai dû prendre environs dix bonnes minutes pour trouver l’interrupteur qui malheureusement n’alluma pas la lumière. Malgré la noirceur j’ai réussi à trouver mon sac et à y prendre ma lampe de poche, j’avais bien fait de l’apporter avec moi. Je l’ai allumée et en éclairant les divers endroits de la pièce quelque chose m’a glacé le sang, l’homme qui était sur le portrait avait disparue, il ne restait plus qu’un cadre vide !

Pris de panique et sans même réfléchir je suis sorti de ma chambre à toute vitesse et m’enfuis en direction de l’escalier menant au deuxième étage. Environ au milieu du couloir menant à l’escalier mon pied s’enfargea dans quelque chose et je me suis retrouvé par terre. En me levant, j’ai éclairé avec ma lampe de poche afin de voir ce qui m’avait fait tomber, il n’y avait rien qui aurait pu me faire trébucher de la sorte. J’ai pris le temps de me calmer avant de continuer mon chemin. En descendant les escaliers, j’entendis un claquement de porte venant de l’étage d’au dessus et ensuite des bruits de pas venant dans ma direction. Pris de panique à nouveau je m’étais caché derrière un meuble afin de voir qui ça pouvait être. Plus ça se rapprochait et plus je tremblais et quand il fut près de moi, malgré l’obscurité j’ai pu voir qui c’étais j’ai eu la peur de ma vie. Ce n’était pas une forme humaine, je n’ai aucuns mots pour décrire comment c’était et heureusement que cette chose ne m’avait pas vue. J’attendis environ vingt minutes avant d’oser sortir de ma cachette, ensuite le plus discrètement possible, je m’étais dirigé vers l’escalier qui menait au rez-de-chaussée. Je gardais ma lampe de poche fermée par peur de me faire remarquer par cette chose qui était passée un peu avant, malgré la noirceur je réussis à bien voir où j’allais et a trouvée mon chemin.

Une fois arrivé en bas, j’étais un peu plus calme, la sortie étant de plus en plus près. « Je serai bientôt sorti de ce cauchemar » Je me disais sans cesse tout en marchant vers la salle d’accueil. Une fois arrivé derrière la porte de la dernière pièce, j’avais cette impression d’être suivi et d’être observé à nouveau, je n’y fit pas attention et j’ouvris la porte, au moment même j’entendis un rugissement atroce que je ne saurais décrire venant de derrière. Je me suis alors mis à courir le plus vite que je pouvais en direction de la sortie, j’entendais quelque chose me poursuivre et grogner derrière moi, j’étais apeuré comme jamais auparavant. Une fois arrivé à la porte, je me suis dépêché de l’ouvrir. Avant même de pouvoir sortir je reçus un coup de griffe sur un bras, mais malgré la douleur je n’ai pas arrêté de courir et sans me retourner je réussis à sortir et à fermer la porte sans que cette créature se retrouve dehors avec moi. Je continuais à courir le plus vite possible pour me rendre chez moi.

La douleur était de plus en plus insupportable mais je me suis quand même rendu a destination. Une fois chez moi, j’ai verrouillé la porte et examiné ma blessure. Elle n’était pas trop grave, la créature a probablement raté son coup. J’ai désinfecté la plaie et j’ai trouvé quelque chose pour la recouvrir. Ensuite je suis allongé sur mon lit, soulagé d’être sorti vivant de ce cauchemar, je m’endormis presque aussitôt. Le lendemain j’avais décidé d’aller raconter ce que j’avais vécu à des policiers pour peut-être éviter que d’autres subissent le même sort. Une fois arrivé je raconta mon histoire au premier policier que j’ai vue et il m’a répondu ceci : « N’importe quoi, ce manoir est inhabité depuis près de 40ans ». Je suis sortie sans rien dire, surpris et apeuré par cette nouvelle, je ne savais plus quoi penser. Malgré tout, j’ai essayé de prévenir les gens de ne pas aller dans ce manoir, pour qu’ils ne vivent pas ce que j’ai vécu, certains me traitaient de fou, d’autres me croyaient... Aujourd’hui, le manoir a été détruit pour faire place à un nouveau commerce, je suis un peu rassuré car il n’y a plus de risques malgré que j’aurais bien aimé en savoir plus sur ce manoir maudit…



Retour en haut de la page