Tout ce qui brille n'est pas de l'or


Grégoire était une personne remplie d'ambitions de rêves. L'homme avait réussi son plus grand objectif : décrocher un emploi de Père Noël, pour un centre commercial. Répandre la joie, distribuer des cadeaux et faire rire les enfants, quoi de plus merveilleux en ce temps des fêtes? À cet endroit, des festivités avaient lieux pendant tout le mois de décembre, ce qui donnait une ambiance joyeuse et dynamique. Ce Père Noël était très aimé des petits. Chaque jour, il créait de nouvelles activités pour amuser les jeunes comme les plus vieux. Grégoire traînait toujours sur lui un nombre infini de présents. De plus, l'amuseur du temps des fêtes ne ratait jamais une occasion de raconter de bonnes blagues. Il demandait un très bas salaire pour ces services et proposait même à son employeur de l'aider dans diverses tâches d'entretiens du commerce. Cet individu fut rapidement surnommé : monsieur sourire. Lors d'un soir où il s'occupait du ménage des lieux, l'homme à tout faire contacta la police. Celui-ci avait surpris un voleur dans le bâtiment et n’arriva malheureusement pas à le rattraper.

Le cambriolage s’avéra suffisamment grand pour attirer l'attention des gens. Tofer, de son côté, proposa ses services afin d'enquêter et de capturer ces bandits. Son offre fut rapidement acceptée et il commença directement les recherches. Cependant, son partenaire Beetho n'était pas de la partie cette fois-ci. Le canin, dominé parle la fièvre, avait prit congé le temps d'aller mieux. Ayant souvent accompli ce genre de travail, Tofer décida de mener seul cette enquête. Plutôt confiant, sa tâche fût accomplie beaucoup plus vite que prévu. Pendant que Grégoire effectuait son ménage du soir, Tofer s'était caché, sans que personne ne le sache, afin de coincer le moindre intrus suspect. Le Père Noël avait poussé un cri de surprise, ce qui fit comprendre au jeune homme que le bandit était de retour. Il se rua sur le cambrioleur et réussit à l'immobiliser à temps. Tofer fut pris par surprise par un second vol qui eut lieux le jour suivant. Après une capture tout aussi facile que la première, le mercenaire décida de questionner les deux criminels. L'un d'entre eux admit qu'ils ont été engagés par un homme afin de commettre les crimes à sa place. Cependant, ils refusaient d'en dire plus sans être payés, Tofer ne voulait pas perdre son argent pour des hors-la-loi, alors n’accepta pas leurs demandes.

Cela lui importait peu, il finirait par trouver le coupable quoiqu'il arrive. La nuit suivante, Grégoire nettoyait les lieux et Tofer discutait avec lui de tous ces vols. Il lui raconta tout ce qu'il avait appris jusqu'à présent. À ses mots, le Père Noël se retourna et mit une lame à la gorge du mercenaire et prétendit que plus personne ne gâcherait ses plants. Tofer ne put réagir à temps et s'était fait prendre au piège. Il n'avait pas du tout vu cela arriver. Comment un homme aussi altruiste avait pu se résoudre à jouer les criminels? Le jeune homme essaya le plus rapidement de trouver une solution pour se sortir de la situation. Il eut à peine le temps de tenter quelque chose, qu'il vit son ennemi se tortiller de douleur. Tofer remarqua aussitôt que Beetho était en train de lui mordre la jambe. Il ne perdit pas une seconde pour le désarmer et le livrer aux autorités. Tofer n'en croyait pas ses yeux. Un homme qui possédait une magnifique réputation était en fait un fourbe criminel. D’ailleurs ce soir-là, le mercenaire se jura de ne plus se fier aux apparences et se souvint qu'un être en apparence d'ange peut parfois être un démon.





Retour en haut de la page